IMER6IA

TITLE: TRANSLUCID
RELEASE: 23 février 2023
FORMAT: LP / Digital
LABEL: lavibe
PRESSKIT: ASK HERE

Artiste visuelle reconnue dans le domaine des arts numériques, elle a réalisé plusieurs
clips vidéo, notamment pour l’artiste Louise Roam, et travaille également dans le domaine
de la Digital Fashion, créant des pièces en 3D d’inspiration sci-fi destinées au Metaverse.
Elle a également travaillé comme scénographe pour les soirées Thunderbreak du très
influent crew LGBTQI+ Parkingstone et dans le domaine de la mode.
Aussi symbiotique que ses créations plastiques et numériques, son univers musical est
profondément ancré dans la Wave music : un mouvement musical qui digère et
réinterprète les sons Trap, Trance, ou EDM, n’hésitant pas à associer Reese Bass et
vocaux érodés, entre dureté rêveuse et nostalgie synthétique. Même s’il n’est pas très
médiatisé, le microgenre présenté publiquement au monde en 2015 par la légende du
grime Plastician (à travers son podcast “Wave Pool MMXV”) atteint une popularité,
notamment sur Soundcloud et Youtube.
Imer6ia est le secret le mieux gardé de cette scène, aux côtés des références
Barnacle Boi, Skeler, Brothel, Juche ou le regretté Øfdream, parmi lesquels elle a
déjà collaboré.


Ce premier album va lui permettre d’imposer fièrement son avatar féminin sur un terreau
masculin qui en a bien besoin.
Faites confiance à lavibe, le label défricheur de Brice Coudert (ancien directeur artistique
du mythique club parisien Concrete), qui ne cesse de révéler de grands noms (Emma DJ,
Banga, Simo Cell, GЯEG…), et à l’équipe de producteurs de choc réunie autour d’Imer6ia
pour propulser son esthétique iridescente bien au-delà des pratiques DIY du genre.
Considéré comme l’un des meilleurs producteurs français en matière de musique
électronique, Canblaster, ex-membre de Club Cheval, a prêté main forte au projet sur une
grand partie des morceaux, afin de les amener à un niveau de production et de qualité
sonore propre à ses standards.
Translucid propose dix titres compacts et denses, qui oscillent entre musicalité
physique et sensualité onirique. Ils nous offrent un miroir réfléchissant pour
plonger dans une danse hybride entre intelligence artificielle et mémoire
humanoïde. Translucid nous fournit un manuel d’existence augmentée, BO
indispensable à notre époque en prise avec le nouveau syndrome de solastalgie.